M'identifier | Devenir adhérent
Vous n'êtes pas identifié(e).
S'identifier

Les Photos Cliquez sur les vignettes pour les agrandir
Dernières Publications
Jean-Martin Dutour : « une bouteille de vin ne devrait pas coûter moins de 10 € » Vigneron-négociant en AOC Chinon, Jean-Martin Dutour a été élu en juin président d’InterLoire. Cet homme peu adepte de la langue de bois était l’invité du déjeuner du Club le 2 novembre. Par Ingrid PROUST

Le Club de la Presse change et prépare l'avenir

Publié par Denis Rousseau le 16/11/2017

Le Club de la Presse Centre-Val de Loire a engagé des chantiers ambitieux pour enrichir ses activités et renforcer sa présence dans la région. Par Denis ROUSSEAU

Le Club fait parler

A Tours, le succès de la nouvelle formule des déjeuners mensuels avec un invité ne se dément pas : après la Cité internationale de la Gastronomie, nous avons accueilli les Rendez-vous de l'Histoire, Tours Val de Loire Tourisme, notre confrère d'Orléans et auteur François Guéroult, l'Opéra de Tours ou l'organisation interprofessionnelle viticole InterLoire....

A Orléans, l’animateur de la Chaîne Parlementaire Arnaud Ardoin a été invité à présenter son ouvrage sur Jacques Chirac, “Président, la Nuit vient de tomber” (Cherche Midi) lors d'un premier déjeuner-débat du Club, en partenariat avec Com'45.

A Blois, c'est notre confrère Pascal Audoux, qui est venu nous parler de son “Blois Secret”, publié par la Nouvelle République.

Dans les mois précédant les Assises du Journalisme, le Club de la Presse, en partenariat avec l'EPJT, va organiser des rencontres “Off” de journalistes régionaux avec leurs lecteurs, auditeurs ou téléspectateurs.

 

Quels chantiers !

Un chantier pour la création d'un prix littéraire du Club a été lancé : il distinguera un ouvrage publié dans l'année traitant de l'actualité (biographie, document, reportage, essai, reportage photo, entretien...).

Les activités et partenariats déjà bien rodés du Club (EPJT, Promenades photographiques de Vendôme, Assises du Journalisme, apéros-pigistes...) se poursuivent et s'enrichissent : Un Café-Débat à Orléans, à la veille du Congrès des Régions, a permis aux participants d'avoir un éclairage de première main sur le clash prévisible avec le chef du gouvernement Edouard Philippe. Conscients de la place incontournable que le club de la Presse a conquise dans notre région, de nouveaux partenaires nous sollicitent... Nous aurons l'occasion d'en reparler. 

Last but not least, notre lettre mensuelle MédiaLoire est passée à une formule de Newsletter, plus souple, et qui permet de dynamiser nos supports numériques (site internet, pages Facebook, Twitter, YouTube...).

La relance de l'annuaire du Club, outil indispensable pour les journalistes et communicants de la région apportera un financement par la vente d'achats d'espaces publicitaires dans la prochaine édition, prévue pour septembre 2018.

De même, l'achat de pages "partenaires" à paraître dans MédiaLoire sera toujours proposé.

Enfin, un Club "Premium" des entreprises (ouvert bien sûr également aux institutionnels) proposera à ses adhérents "VIP", pour une cotisation annuelle de 400 euros, un certain nombre d'avantages en termes de visibilité dans notre réseau, notamment sur le site internet du club : publication de communiqués de presse, inscription d'événements presse sur l'agenda, affichage des logos de nos partenaires, accès à des services à la carte, etc.

 

Des changements fondamentaux

Si deux administrateurs, dont le vice-président, ont démissionné (l'un pour raisons personnelles, et l'autre par absentéisme), le Conseil d'administration est pleinement mobilisé et s'est renforcé d'une nouvelle administratrice, Alexia Mellier (publications du Club), et de deux "chargés de mission" : Geneviève Simon (projet de Prix littéraire et Evénementiel) et Berti Hanna (supports numériques).

Ce renfort n'est pas de trop : le Club a dû prendre la douloureuse décision de se séparer de sa secrétaire permanente. La baisse tendancielle des subventions des collectivités locales aux associations n'a en effet pas épargné le Club : les subventions sont ainsi passées de 30.000 euros à 4.500 euros entre 2014 et 2017.  La Ville de Tours, le Conseil régional et le Conseil départemental du Loir-et-Cher ont heureusement maintenu leur soutien, mais la trésorerie est au plus bas et le licenciement de notre salariée était dès lors inéluctable.

Des permanences bénévoles seront assurées, dans un premier temps le mardi matin et le mercredi après-midi, dans les locaux du Club. Ceux-ci restent donc disponibles pour les rendez-vous professionnels, du coworking, ou simplement la lecture des journaux (NRCO, République du Centre, Le Monde, etc.). Pour l'accès hors permanences, il suffit de s'adresser aux membres du Conseil d'administration.

Retrouver le plus rapidement possible une marge de manœuvre financière est une priorité. Les collectivités territoriales seront bien sûr toujours sollicitées, mais il nous faut aussi nous tourner davantage vers le monde de l'entreprise afin de diversifier et pérenniser nos ressources.