M'identifier | Devenir adhérent
Vous n'êtes pas identifié(e).
S'identifier

Les Photos Cliquez sur les vignettes pour les agrandir
Dernières Publications
Groupe 1981 monte en puissance Le premier groupe français de radios indépendantes, basé à Orléans, vient de reprendre le réseau Ouï FM racheté à AWPG, la société d’Arthur, et se positionne en force sur le DAB+ après une nouvelle vague d’attribution…
Les Assises au menu Lors du déjeuner du club à Tours en avril, les échanges ont porté sur le bilan des Assises du journalisme. L'organisateur Jérôme Bouvier a donné les dates de l'édition 2020.
Chambord multiplie les (jolis) coups Le domaine national de Chambord a multiplié ses actions de communication pour les 500 ans du château et de la Renaissance. Les résultats sont là : top 1 des influenceurs de la museum week et coup de coeur du magazine Stratégies…

Nicole Etchegoïnberry : « Les transports et la santé comme axes prioritaires »

Publié par Club de la Presse Centre - Val de Loire le 28/09/2018

Par Bruno GOUPILLE

« Etre utile en apportant un regard extérieur et pouvoir peser sur les décisions », ainsi Nicole Etchegoïnberry a-t-elle défini son rôle de présidente du conseil de développement d’Orléans Métropole lors du déjeuner du Club et de Com’45 le mercredi 26 septembre dernier à Orléans. 

Face à une quinzaine de participants, et au côté d’Elisa Pinault, vice-présidente de la même instance, elle a rappelé qu’elle a été nommée à cette fonction bénévole en avril dernier pour un mandat de trois ans. 

Composé de 75 personnes issues de la société civile, le conseil de développement d’Orléans métropole est une instance apolitique qui a pour mission de formuler des avis sur les projets de la collectivité et d’émettre des propositions, notamment en ce qui concerne le développement économique.

Depuis sa nomination, Nicole Etchegoïnberry, par ailleurs présidente du directoire de la Caisse d’Epargne Loire-Centre, a mis en place un bureau et désigné deux vice-présidents : Elisa Pinault et Thierry de Margerie.

Le nouveau conseil a exprimé des avis et souligné des points de vigilance sur le contrat régional de solidarité territoriale et étudie actuellement le schéma de cohérence territorial de la métropole orléanaise. Mais au-delà de ce regard sur les travaux en cours, la présidente et son bureau souhaitent être force de proposition sur les grands enjeux de l’orléanais. « Nous avons défini deux axes prioritaires : les transports et la santé, annonce Nicole Etchegoïnberry. Les transports au sens de l’accès au bassin parisien et aux liaisons internationales, avec le projet de gare unique. La santé en favorisant tout ce qui peut développer l’offre médicale avec les maisons de santé et la formation universitaire. A ce titre, nous allons nous rapprocher du conseil de développement de Tours métropole pour échanger et trouver des synergies. L’attractivité commerciale d’Orléans et sa capacité hôtelière entrent aussi dans nos réflexions ».

Même si elle est consciente des limites d’une mission par nature consultative, la nouvelle présidente estime que le conseil de développement d’Orléans métropole peut être utile s’il parvient à peser sur les décisions. « On ne va rien lâcher ! » annonce-t-elle.

 

Légende photo : Le déjeuner s’est tenu au restaurant « le Jardin du Pavillon », place de Gaulle, à Orléans.


 



Crédit Photos : Le déjeuner s’est tenu au restaurant « le Jardin du Pavillon », place de Gaulle, à Orléans. Imprimer