M'identifier | Devenir adhérent
Vous n'êtes pas identifié(e).
S'identifier

Les Photos Cliquez sur les vignettes pour les agrandir

Philippe Lucchese, l’homme à la bonne fortune

Publié par Alexia Mellier le 07/09/2017

PHOTOGRAPHIE Philippe Lucchese, le directeur de communication à la Ville de Saint-Avertin, est aussi photographe. Son exposition à l’Hôtel Goüin a attiré les regards.

Philippe Lucchese est un homme de 43 ans aux multiples facettes. Pile, il est directeur de la communication à la Ville de Saint-Avertin. Face, il est artiste-photographe. Arrêtons-nous sur ce côté face particulièrement visible en ce moment. Son exposition à l'Hôtel Goüin à Tours a eu un franc succès.



Les trente Glorieuses

Trente œuvres photographiques reproduisant des tableaux notables de l'Histoire de l'art dans lesquelles les femmes contemporaines ont une place de choix ont été vues par des milliers de personnes. « Nous avons accueilli plus de 10.000 personnes en un mois, précise Philippe Lucchese. Ce qui est assez exceptionnel pour une exposition avec une communication de base ».

 

Bonne fortune, bon cœur

« Je garde les pieds sur terre. J’ai eu beaucoup de chance. Il n’y a rien d’unique dans ce que j’ai fait. Mais, des dires des visiteurs, cette exposition leur parle, tout simplement ». L’Hôtel Goüin, propriété du Conseil départemental, était ouvert librement au regard des curieux. « J’ai été directeur de la Maison de la jeunesse et mon attachement à la culture pour tous, à l’éducation populaire, était particulièrement en phase avec cette exposition ».

 

 

Après avoir exposé cet été au hall du Palais Bondy à Lyon, dans le cadre de l'Opéra "Hommage aux Femmes" de Caroline MacPhie, Philippe Lucchese fait sa rentrée en Touraine en exposant à la Grange des Dîmes à Fondettes : les 16/17 et 30 septembre (vernissage le jeudi 14 septembre à 19h) et les 1er, 7 et 8 octobre, de 14h à 19h. En 2018, il sera accueilli à l’Abbaye de Fontevraud pour une résidence artistique sur le thème du 17ème siècle, « pour laquelle je reprendrai tout à zéro » raconte Philippe Lucchese, comme sur un petit nuage. Une allégresse qu’il dit devoir à sa bonne fortune… 

 

Crédit Photos : © Jacques Hermitte Imprimer