M'identifier | Devenir adhérent
Vous n'êtes pas identifié(e).
S'identifier

Les Photos Cliquez sur les vignettes pour les agrandir
Dernières Publications
Au Club de la Presse, le « parler vrai » de Christophe Bouchet Christophe Bouchet, élu maire de Tours après le départ de Serge Babary pour le Palais du Luxembourg, était l’invité du premier déjeuner de l’année du Club de la Presse Centre-Val de Loire. De ses premiers pas d’édile…
Le Off des Assises Des Assises avant les Assises ? C’est, en résumé, le principe des nouveaux rendez-vous initiés par le Club de la Presse Centre Val-de-Loire, en amont des prochaines Assises du journalisme qui se dérouleront du 14 au 17 mars…
EDITO - Point.e.s sur les i Par Stéphane Frachet, Trésorier

Pigistes, formez-vous !

Publié par Guillaume Arvault le 10/01/2018

Invitée de la rencontre Pigistes du 18 décembre, Tatiana Maksimovic, déléguée Centre-Ouest de l’Afdas, rappelle les droits des journalistes pigistes en matière de formation et les compétences de l’Afdas en termes de financement et d’accompagnement. Par Guillaume Arvault

Depuis février 2016, un accord collectif facilite la formation les journalistes pigistes multi-employeurs. Pourtant, force est de constater que peu d’entre nous ont le réflexe de se tourner vers l’Afdas, qui gère le fonds de formation de la presse depuis 2012. Pour se perfectionner, acquérir de nouvelles compétences ou suivre les évolutions du métier, les pigistes (titulaires d’une carte de presse « Pigiste ») peuvent suivre des formations dans l’une des trois filières prioritaires : journalisme, image/lumière, réalisation de médias numériques. « L’Afdas propose une offre clé en main avec des formations agréées dont les dates, les lieux et les intitulés sont disponibles sur notre site Internet, nous étudions aussi d’autres formations en fonction des demandes ». Le coût pédagogique d’une formation est pris en charge jusqu’à 2500 € par an pour une formation de -70h, avec un plafond horaire de 60 euros, et jusqu’à 3000 € au-delà de 70 h. Pour des formations de plus de 2 jours (14h) Une allocation de 10 €/h peut être versée au pigiste à condition d’en faire la demande, ainsi qu’une prise en charge de son hébergement (70,4 € par jour) et des frais de transport (billet SNCF) en cas de déplacement, le tout étant étudié au cas par cas.

Le nouveau Compte Personnel de Formation (CPF) ouvert à tous les salariés concerne aussi les pigistes. « Pour les pigistes, il faut 20 113 euros de piges pour atteindre le plafond annuel de 24 h de formation alimentant le CPF, en dessous, le calcul se fait au prorata. » L’activation du CPF n’est pas automatique : à vous de jouer sur moncomptepersonnel.gouv.fr. Bon à savoir également : entre 2009 et 2014, les pigistes ont cumulé des droits dans le cadre du DIF, ces heures de formation sont mobilisables jusqu’en 2020, il faut demander à l’Afdas si vous disposez de ces heures non utilisées.

Dans le cadre d’une reconversion, un journaliste pigiste doit se tourner vers le Congé Individuel de Formation pour une prise en charge globale. Il s’agit d’une formation d’un an (maximum) avec des durées minimales de 25 h (hebdomadaire) et 105 heures (au total). Pour monter son dossier, il/elle doit justifier de 8400 € de piges sur les 12 derniers mois et avoir sa carte de presse « Pigiste » depuis au moins 2 ans.

L’Afdas propose également des bilans de compétences, du conseil en évolution professionnelle voire un accompagnement personnalisé dans la mise en œuvre d’un projet de formation. Des permanences régionales à Orléans (GIP Alfa Centre) et Tours (Petit Faucheux) ont lieu tous les mois (renseignements sur le site de l’Afdas).


Site Internet : www.afdas.com

Mail : rennes@afdas.com