M'identifier | Devenir adhérent
Vous n'êtes pas identifié(e).
S'identifier

Les Photos Cliquez sur les vignettes pour les agrandir
Dernières Publications
Jean-Martin Dutour : « une bouteille de vin ne devrait pas coûter moins de 10 € » Vigneron-négociant en AOC Chinon, Jean-Martin Dutour a été élu en juin président d’InterLoire. Cet homme peu adepte de la langue de bois était l’invité du déjeuner du Club le 2 novembre. Par Ingrid PROUST

« Marcel », l'hymne à l'homme by Edith magazine

Publié par Alexia Mellier le 16/11/2017

Un nouveau magazine gratuit fait son apparition dans les présentoirs d’Orléans et bientôt de Tours : « Marcel by Edith magazine ». Par Alexia MELLIER

Les éditions Mademoiselle, présidées par Marie-Zélie Cupillard – plus connue sous le nom Moser – ont lancé en septembre dernier le premier numéro d’un nouveau trimestriel masculin, « de son nom complet « Marcel by Edith magazine » », précise la directrice de publications, Marie-Zélie Cupillard.

Edith et Marcel, réunis à Tours et Orléans

Le nom d’Edith Magazine étant un hommage à la Môme, celui de Marcel en est un au grand amour de la chanteuse, Marcel Cerdan, tragiquement mort dans un accident d’avion.

Marcel by Edith Magazine veut s’adresser aux hommes, les Orléanais en particulier pour l’un, les Tourangeaux essentiellement pour l’autre. « L’ADN du magazine, comme celui d’Edith, c’est la proximité. Tous les Orléanais doivent pouvoir se retrouver dans le magazine diffusé à Orléans et idem pour les Tourangeaux dans celui diffusé à Tours. Il y a des portraits d’hommes du territoire que ce soit pour illustrer la mode, des sujets économiques ou pour parler du quotidien (par exemple, des relations père-fils). Il y a des adresses locales et des sujets transversaux sur les voitures au cinéma et à la télé par exemple qui intéressent les hommes de manière générale ». Les articles sont réalisés par des free-lance du cru et les photos, par un photographe professionnel.

Marcel, 2.0

Le magazine est sorti le 14 septembre dernier à Orléans. « Le numéro deux sortira fin novembre », précise Marie-Zélie Cupillard. À Tours, le premier numéro sera lancé début décembre.

La publication est trimestrielle, soit « un numéro par saison, reprend la directrice. Pour Edith, c’est neuf numéros par an à Orléans et six à Tours ». Marcel by Edith Magazine est diffusé à 10.000 exemplaires par édition « certifiés OJD », précise Marie-Zélie. Pour rappel, la marque OJD – pour Office de Justification de la Diffusion – certifie les chiffres de diffusion de la presse. « La mention OJD est importante pour un gratuit car tous les gratuits ne sont pas certifiés et ils peuvent ainsi afficher les chiffres qu’ils veulent ».
Les magazines sont diffusés dans les points stratégiques de Tours et d’Orléans : les lieux de passage (boulangeries, Monoprix et autres commerces...) et les endroits fréquentés par la gent masculine (concessions automobiles, barbiers, prêt-à-porter homme…). « Il y a un street-marketing (diffusion dans la rue NDLR.) pour chaque numéro, le premier samedi de la parution pour pouvoir lui donner une visibilité directe ». Autre système de diffusion : l’abonnement. « Pour Edith, nous avons 200 abonnés. Pour Marcel by Edith, nous avons déjà reçu des demandes ».

Allégrement présent sur les réseaux sociaux - Marcel à la plage, Marcel chez le barbier, Marcel au basket... -, le support aura bientôt une vitrine plus officielle sur le net. « J’ai créé une page Facebook en avril et le magazine est sorti en septembre, ce qui a permis de faire naître une certaine curiosité avant la publication officielle. Je suis en train de finaliser le site Internet qui sera opérationnel en décembre, ce qui permettra de le feuilleter en ligne, de créer d’autres contenus tels que des vidéos. L’idée est de développer la partie digitale. Le bimédia aujourd’hui est devenu incontournable ».

Le temps et l’appréciation des lecteurs diront si Marcel by Edith vivra une vie en rose ou s’il subira le même sort que celui qui lui a donné son nom.