M'identifier | Devenir adhérent
Vous n'êtes pas identifié(e).
S'identifier

Les Photos Cliquez sur les vignettes pour les agrandir
Dernières Publications
Une petite musique Édito par Matthieu PAYS
Annuaire des médias, nouveau site du Club : les chantiers sont lancés Ca y est, c’est parti ! En cette rentrée, le Club de la Presse vient de lancer deux chantiers d’envergure qui concernent, l’un comme l’autre, ses publications.
Prix du Livre d'actualité du CPCVL : Caroline Langlade distinguée pour Sortie(s) de secours Pour sa première édition, le Prix du Livre d'actualité du Club de la presse CVDL sera remis le 13 octobre prochain à Caroline Langlade, auteur de Sortie(s) de secours (Ed. Robert Laffont), lors du Salon du Livre de Saint-Doulchard…
Les projets et chantiers de l'université avec Philippe Vendrix Devant une bonne quarantaine d'adhérents du Club, le président de l'université de Tours Philippe Vendrix a balayé l'actualité étudiante, et politique le 6 septembre dernier aux Belles Caves à Tours. Voici ce que nous en avons…

Il y a une place pour la presse culturelle régionale gratuite

Publié par Club de la Presse Centre - Val de Loire le 28/02/2018

Avec « Centrifuge » et « Le Festivalier », l’équipe des Presses de Loire fait la preuve que l’on peut vivre de la publication de magazines gratuits sur la vie culturelle en Centre-Val de Loire. Par Bruno GOUPILLE

C’était au départ un constat qui s’est transformé en pari un peu fou. Il n’existe pas de support d’information sur la vie culturelle et les spectacles et en région Centre-Val de Loire, et si on en créait un qui soit gratuit dont on pourrait vivre ? Il fallait être jeune et vigoureusement optimiste pour se lancer dans pareille aventure. Cela tombait bien, William Richemond et Benoît Labandibar venaient de terminer leurs études et végétaient en tant que maîtres d’internat dans un lycée orléanais. On était en 2011. William s’était occupé d’un magazine étudiant et Benoît faisait des piges sportives pour la NR et la Rép'. Avec détermination, ils se sont lancés dans un minutieux travail de recensement de toutes les structures culturelles des six départements de la région pour en recueillir la programmation de l’été. « Le Festivalier » était né. En 68 pages et 40 000 exemplaires que les deux compères ont distribués eux-mêmes dans plus de 2000 commerces de proximité et lieux culturels de 70 villes.

Promouvoir les talents régionaux

Depuis sept ans, ils conservent ce mode de distribution et le proposent, moyennant participation, aux annonceurs de spectacles pour la diffusion de leurs propres supports.

Entretemps, une nouvelle publication est apparue en octobre 2014, « Centrifuge » un magazine bimestriel, gratuit lui aussi, et traitant, lui aussi, de l’actualité culturelle régionale. « Notre ligne éditoriale consiste à mettre en avant les talents régionaux et les initiatives locales plutôt que de se focaliser sur les têtes d’affiches. Par exemple, nous confions la couverture de chaque numéro à un artiste de la région », explique Benoît Labandibar qui s’occupe en priorité de la rédaction. William Richemond, pour sa part, est le commercial de l’équipe. Au rythme d’environ 250 insertions publicitaires par an, les deux publications ont trouvé leur équilibre financier au bout de deux ans. En 2015, les deux fondateurs ont été rejoints par Frédéric Guérin qui prend en charge la gestion, même si tout le monde donne un coup de main à la rédaction et aux tournées de distribution.

Et tous ensemble, ils pensent à un avenir qui pourrait passer par une augmentation de la pagination et de la diffusion, voire par l’adoption du rythme mensuel pour « Centrifuge ».

Crédit Photos : Chaque « une » de Centrifuge est confiée à un artiste régional différent. Imprimer