M'identifier | Devenir adhérent
Vous n'êtes pas identifié(e).
S'identifier

Les Photos Cliquez sur les vignettes pour les agrandir

Le Club de la Presse de Bretagne reçu par le ministre de l’Intérieur

Publié par Club de la Presse Centre - Val de Loire le 09/06/2016
 
 Suite aux violences dont ont été victimes plusieurs journalistes lors de la manifestation anti 
Loi Travail le 2 juin dernier, le Club de la Presse de Bretagne a été reçu ce 6 juin durant une 
heure et demie par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, avec six membres de 
l’intersyndicale des journalistes (SNJ, CGT SNJ, CFDT et FIJ). Représentée par Xavier 
Debontride, coprésident, et Julie Lallouët-Geffroy, trésorière, l’association a réaffirmé son 
attachement à la liberté d’informer. Cette réunion, à laquelle nous avait convié 
l’intersyndicale, a permis de rappeler les faits précis et étayés survenus jeudi dernier, et qui a 
conduit le Club à saisir dès le 3 juin le Défenseur des droits. 
Pleinement conscients de la mission confiée par nos adhérents, nous sommes restés fidèles à 
notre ligne de conduite constante : réaffirmation du rôle de la presse dans un État de droit et 
nécessité de pouvoir exercer le métier de journaliste dans des conditions normales, sans 
craindre d’être pris à partie par les forces de l’ordre ou les manifestants, comme nous l’avons 
dénoncé récemment.
 
Le ministre a fait preuve d’écoute, tout en réfutant fermement l’existence de consignes visant 
à cibler les journalistes. Sur ce point, le dialogue s’est révélé tendu, les représentants des 
journalistes soulignant de manière unanime une réelle dégradation des conditions de travail.
Reconnaissant l’existence d’un « climat de violence accrue », Bernard Cazeneuve a tenu à 
rappeler le contexte particulier de l’état d’urgence et les difficultés rencontrées par les forces 
de l’ordre dans l’exercice de leurs missions, confrontées à une baisse sensible d’effectifs. Il a 
toutefois condamné sans réserve toutes les formes de violence, et exhorte les journalistes 
victimes de ce type d’agissement à porter plainte. 
Il a également révélé l’existence d’une note de service rédigée à sa demande le 3 juin par le 
directeur départemental de la sécurité publique d’Ille-et-Vilaine, qui rappelle sans ambiguïté 
les principes de la liberté de la presse et les règles de loi en vigueur  lors des manifestations 
(port du matricule obligatoire, réactions proportionnées en fonction du degré de la menace à 
l’ordre public... ).
 
En conclusion, il a été souhaité par l’ensemble des participants à cette réunion de pouvoir 
poursuivre les échanges, en particulier sur le statut de journaliste professionnel lors des 
manifestations (avec ou sans carte de presse) face aux nouveaux médias. 
 
Le Club de la Presse de Bretagne sera attentif au respect de ces intentions réaffirmées par le 
ministre et soutient les confrères dans cette période difficile.
 
Contact : Déborah Julhès, animatrice du Club de la Presse: 02 99 38 60 70, 
accueil@clubpresse-bretagne.com  Site : www.clubpresse-bretagne.com