M'identifier | Devenir adhérent
Vous n'êtes pas identifié(e).
S'identifier

Les Photos Cliquez sur les vignettes pour les agrandir
Dernières Publications
Une petite musique Édito par Matthieu PAYS
Annuaire des médias, nouveau site du Club : les chantiers sont lancés Ca y est, c’est parti ! En cette rentrée, le Club de la Presse vient de lancer deux chantiers d’envergure qui concernent, l’un comme l’autre, ses publications.
Prix du Livre d'actualité du CPCVL : Caroline Langlade distinguée pour Sortie(s) de secours Pour sa première édition, le Prix du Livre d'actualité du Club de la presse CVDL sera remis le 13 octobre prochain à Caroline Langlade, auteur de Sortie(s) de secours (Ed. Robert Laffont), lors du Salon du Livre de Saint-Doulchard…
Les projets et chantiers de l'université avec Philippe Vendrix Devant une bonne quarantaine d'adhérents du Club, le président de l'université de Tours Philippe Vendrix a balayé l'actualité étudiante, et politique le 6 septembre dernier aux Belles Caves à Tours. Voici ce que nous en avons…

L’offensive d’Eklecktic dans la cité Johannique

Publié par Alexia Mellier le 07/09/2017

PRESSE Depuis mars, un nouveau titre lifestyle, Eklecktic, a fait son apparition dans les rues d’Orléans.

Eklecktic est un magazine qui claque. D’abord par son nom. Avec deux « k » comme Karine Kaiser, celle qui se délecte autant à écrire les éditos qu’à convaincre les annonceurs de la qualité de son produit. 

Edité par le groupe HV Médias (« Ma gazette » sur Dijon), Eklecktic est un magazine « 40 % masculin, 60 % féminin avec des sujets beauté, mode, déco, jardin, high-tech, sport, auto, etc. » explique Karine Kaiser, commerciale. La cible : les 25-50 ans. « Il y a des rubriques récurrentes sur les premiers numéros mais on ne s'interdit rien ».
Ce mensuel de 52 pages tiré à 15 000 exemplaires est diffusé surtout dans les commerces d’Orléans et de l’agglo, une zone de diffusion étendue à Beaugency, La Ferté-Saint-Aubin, Chécy, Marcilly... « Un street-marketing est organisé place du Martroi à Orléans pour la sortie de chaque numéro». Le premier est sorti en mars. Gratuit, il est financé par les partenaires annonceurs.

Dans la cité johannique, le marché du magazine mensuel de divertissement est déjà bien occupé par « Edith », structure dont Karine Kaiser a fait longtemps partie. « Malgré tous les bâtons qu'on nous met dans les roues, le projet est de développer Eklecktic, d'abord sur Orléans. C’est un magazine qui plaît. Sauf à la concurrence ! ». Pour Karine Kaiser, les autres titres n’ont pas le monopole… Et surtout pas du cœur des Orléanais.