M'identifier | Devenir adhérent
Vous n'êtes pas identifié(e).
S'identifier

Les Photos Cliquez sur les vignettes pour les agrandir
Dernières Publications
Attentats, suicides, maladies : comment traiter du sensible ? Face à l’indicible, comment avoir la distance et la pudeur nécessaire pour informer sans voyeurisme ? Un défi à l’heure de la surenchère à l’émotion amplifiée par l’omniprésence des chaînes télé d’infos en continu.…
Les femmes dans les médias: bientôt l’égalité ? A l’occasion du débat sur les femmes dans les médias sur la 12ème édition des Assises du journalisme, Elsa Freyssenet, grand reporter, est venue témoigner de l’action des femmes de la rédaction des Echos pour l’égalité…

Prévoyance, mutuelle : les pigistes mieux couverts

Publié par Guillaume Arvault le 09/06/2016

Marianne Chollet, des relations extérieures d’Audiens, invitée du pôle Pigistes le 23 mai 2016 au Club de la Presse à Tours.

 Depuis le 1er janvier 2016, les journalistes rémunérés à la pige bénéficient d’une amélioration de la prise en charge de leur régime de complémentaire santé et de nouveaux droits en matière de prévoyance. Une situation qui valait bien quelques explications de la part de Marianne Chollet, des relations extérieures d’Audiens, invitée du pôle Pigistes le 23 mai au Club de la Presse à Tours. L’avancée majeure de ce début d’année réside dans la création du Fonds collectif pour la santé des pigistes, alimenté par les employeurs (0,40% des piges brut). Il permet en effet la prise en charge de 50% de la cotisation mensuelle de la couverture de base de la Garantie Santé Pigistes d’Audiens, soit 19,31 euros au lieu de 38,62 euros. La prise en charge des 19,31 euros s’applique aussi aux deux autres couvertures d’Audiens, plus complètes, qui affichent ainsi des tarifs mensuels de 41 et 78 euros. Afin de bénéficier de la participation patronale, un journaliste doit justifier d’au moins une pige au cours des 24 derniers mois. Pour le lancement du dispositif, 7368 € de piges cotisées en 2015 (brut) permettent à un pigiste de bénéficier d’une couverture pour 2016 et 2017. Pour les pigistes désirant changer de mutuelle, Marianne Chollet rappelle que la demande de résiliation doit être envoyée deux mois avant la date d’échéance du précédent contrat.

Au registre de la prévoyance, les droits des pigistes ont également été améliorés en 2016 : calcul des indemnisations sur le montant brut des piges, réévaluation à la hausse de certaines indemnités, en cas de décès notamment, et versement plus rapide en cas d’hospitalisation (9e jour) ou de maternité (31e jour du congé).

En savoir plus: www.audiens.org/pigiste/ - Des documents explicatifs sont également disponibles dans les bureaux du Club de la presse de Tours, n’hésitez pas à les demander à Sophie Gaucher. 

                                                                                                                                                                                             Guillaume Arvault

Crédit Photos : Quand il n'y a pas de réunion... le Club vous propose un espace de travail. Imprimer