M'identifier | Devenir adhérent
Vous n'êtes pas identifié(e).
S'identifier

Les Photos Cliquez sur les vignettes pour les agrandir

Pigistes : comment gérer ses archives ?

Publié par Berti Hanna le 22/07/2015

Conserver, classer, organiser, jeter ? Les pigistes doivent gérer leurs informations. Ce contact peut-il me servir ? Cette idée peut-elle devenir un sujet ? Il existe certainement autant de pigistes que de méthodes de classement et d’archivage. L’important est d’en avoir une.

Les adeptes du papier.

Malgré les moteurs de recherche et les archives en ligne des journaux, il est difficile pour certains d’abandonner complètement le papier. Ce journaliste économique dit classer ses infos dans des boîtes d’archives par entreprise pour conserver un historique voire dénicher dans ses notes d’interviews d’autres idées de sujets. D’autres adoptent un classement par médias : des pochettes conservent toutes les informations nécessaires aux articles avec un code couleur par support. Les contacts sont rassemblés sur une page en tête de dossier. L’archivage papier a cependant un inconvénient : il prend de la place. Certains optent donc pour le tri à la source et ne conservent quasiment aucun document. « Cela devient vite obsolète », assure un journaliste spécialisé dans les publications techniques.


L’atout numérique.

A l’ère numérique, de nombreux outils sont là pour assister les pigistes dans leurs tâches d’organisation. Synchronisation des contacts mails et téléphoniques à partir d’une adresse Gmail, utilisation de documents partageables avec divers degrés d’accès, recours au cloud, qui permet de limiter l’angoisse du bug ou de la perte de son portable. « Mais il faut bien verrouiller son téléphone parce qu’en cas de vol, c’est une porte ouverte sur toutes vos informations », avertit un photographe adepte du tout numérique. On peut aussi ranger tous ses contacts dans un fichier Excel ou un logiciel de base de données. Attention, toutefois, à les alimenter régulièrement car entrer deux mois de coordonnées devient vite chronophage. Pour l’archivage, pensez aux disques durs externes et ne pas hésiter à doubler les sauvegardes pour éviter les mauvaises surprises. Quant aux données contenues dans son ordinateur, des moteurs de recherche internes, comme Spotlight sur mac, sont des outils efficaces pour retrouver articles, photos, vidéos, mails et même croiser des infos.


Idées de sujets.

Beaucoup d’entre nous classent leurs infos dans des dossiers « idées de sujets », qu’on a souvent du mal à aller revoir régulièrement. Mieux vaut donc que cette boîte aux trésors ne quitte pas le dessus du bureau ou a minima votre champ de vision. Pour les plus organisés, une première sélection s’opère avec des idées de sujets déjà classés par thèmes ou par supports ciblés avec quelques notes ou contacts potentiels, sorte de pré-synopsis. Même constat : oubliez le bon vieux tiroir. En rédaction, c’est la place du marbre. Pour un pigiste, le cimetière probable de quelques bons papiers.


Guillaume Arvault
avec
Marie Remande et Ingrid Proust.