M'identifier | Devenir adhérent
Vous n'êtes pas identifié(e).
S'identifier

Les Photos Cliquez sur les vignettes pour les agrandir
Dernières Publications
Une AG au royaume du doute L’Assemblée Générale du Club de la Presse Centre Val-de-Loire s’est tenue fin mars, dans les locaux de la Fondation du doute, à Blois. Par Matthieu PAYS

Livre - Arnaud Ardoin explore un Jacques Chirac inconnu

Publié par Club de la Presse Centre - Val de Loire le 10/01/2018

Invité du déjeuner du Club de la Presse à Orléans, en partenariat avec Com’45, lle journaliste Arnaud Ardoin a expliqué comment il avait mené son enquête sur Jacques Chirac pour écrire le livre « Président, la nuit vient de tomber ». Par Bruno Goupille

Arnaud Ardoin vérifie le proverbe qui veut que nul ne soit prophète en son pays. Originaire d’Orléans, où il vit toujours, il y a fait ses premières armes dans le journalisme mais c’est à Paris qu’il a rencontré le succès en animant l’émission « Ca vous regarde » sur LCP (la Chaine Parlementaire). Démangé par le démon de l’écriture, il a déjà commis deux ouvrages, « AZF » une fiction terroriste sans rapport avec l’explosion toulousaine, et « La chute des idoles » sur le monde du football, mais son dernier livre a fait beaucoup parler… jusqu’à inspirer la une de « Paris Match ». « Président, la nuit vient de tomber ! » (Cherche-midi éditeur) a été considéré, par ceux qui ne l’on pas lu mais alimentent la critique, comme une évocation malsaine de la fin de vie de Jacques Chirac. Arnaud Ardoin avoue avoir été blessé par cette mauvaise interprétation «  y compris de la part de Claude Chirac qui avait pourtant validé le manuscrit en me faisant retirer un seul paragraphe sur 192 pages », explique-t-il. A tout prendre, il préfère qu’on lui dise que son livre a des airs d’hagiographie. « Ce n’est pas un portrait à charge, reconnait-il. Je me suis lancé dans cette enquête sans idée préconçue mais je dois avouer que j’en retire une image plutôt positive de l’homme. »

 

Un président guérisseur et sourcier
C’est à une plongée dans la spiritualité, voire la dimension mystique de l’ancien Président de la république, que cet ouvrage nous invite. Au travers de nombreux témoignages, Arnaud Ardoin s’attache à dévoiler la part de mystère d’un homme écartelé entre ses nombreuses contradictions. On découvre en suivant l’enquête, interview après interview, que la passion de Jacques Chirac pour les arts premiers s’appuie sur des convictions profondes, la croyance en des forces et des présences surnaturelles que ses dons de guérisseur et de sourcier lui ont révélées. Car c’est en enquêtant sur les dispositions surprenantes de l’ancien Président qu’Arnaud Ardoin rencontrera, par hasard mais y-a-t-il un hasard ?, Daniel Le Conte, le dernier compagnon de route de Jacques Chirac. Les moments de complicité et d’intimité entre les deux hommes rythme le livre. Ils avaient coutume d’échanger ce dialogue à la fin de la journée : « Président, la nuit vient de tomber » annonçait Daniel, « J’espère qu’elle ne s’est pas fait trop mal ! » lui répondait Jacques Chirac, amusé. Au-delà de cette boutade rituelle, Arnaud Ardoin brosse un portrait subtil d’un homme angoissé et avide de pouvoir, « un Bonaparte dans lequel veille un moine tibétain ». Le journaliste enquêteur a pu recueillir le témoignage de Daniel Le Conte avant que celui-ci ne décède en juillet dernier. Ce grand reportage intimiste pourrait faire l’objet d’un film car les droits en ont été acquis par un producteur. A suivre sur grand écran…

« Président, la nuit vient de tomber », Arnaud Ardoin, Cherche midi éditeur, 19 €.