M'identifier | Devenir adhérent
Vous n'êtes pas identifié(e).
S'identifier

Les Photos Cliquez sur les vignettes pour les agrandir
Dernières Publications
Blois : Un bol d'art frais pour le déjeuner de rentrée La Promenade artistique de Molineuf, qui bat actuellement son plein, était à l'honneur du déjeuner du Club de la Presse à Blois ce jeudi 13 septembre.
Ce qu'il faut retenir du déjeuner avec Olivier Saint-Cricq Le Club de la presse a invité Olivier Saint-Cricq, président du groupe La Nouvelle République du Centre-Ouest et Christophe Hérigault, directeur de la rédaction, le 14 juin dernier aux Belles Caves à Tours. Alors que la situation…
Merci Denis Par Matthieu PAYS

Un tour de France en patins à glace

Publié par Club de la Presse Centre - Val de Loire le 29/06/2018

Sylvain Taillandier, journaliste sportif tourangeau, a décidé de partir à la rencontre du hockey français, de ceux qui le font et qui l'ont fait, pour mettre un coup de projecteur sur ce sport peu médiatisé. Un projet éditorial ambitieux et une aventure humaine qui s'annonce exaltante. Par Antoine BURBAUD



Journaliste sportif à La Nouvelle République depuis une douzaine d'années, Sylvain Taillandier est bien connu des lecteurs des pages sportives du quotidien régional, mais aussi de la communauté du hockey sur glace français. Car en plus de couvrir l'actualité du club tourangeau et suivre les déplacements de l'équipe depuis plusieurs saisons, en montagne comme en plaine, il anime un groupe privé sur Facebook qui rassemble aujourd'hui près de 15 000 passionnés de la crosse et du palet ; un chiffre à mettre en perspective avec le nombre de licenciés de ce sport en France (22 000).

 

« Mettre un coup de projecteur sur ce sport sous-médiatisé »    

Il est donc peu étonnant de constater l'engouement autour de ce défi qu'il vient de se lancer : opérer un tour de France, du 2 septembre au 5 octobre, à la rencontre de celles et ceux qui font et qui ont fait ce sport, méritant à ses yeux une toute autre considération. « Il existe une grande frustration chez les passionnés de voir leur sport quelque peu ignoré », observe-t-il « Je vais tenter d'apporter mon regard et mon professionnalisme pour l'atténuer et, surtout, mettre la lumière sur ce sport collectif qui le plus rapide au monde, très spectaculaire, et qui à mes yeux a un bel avenir, devrait séduire de plus en plus. »

Faisant le choix, judicieux, d'embarquer avec lui cette communauté de passionnés à travers une campagne de financement participatif, Sylvain a donc pu financer rapidement les deux premières étapes de ce projet qui a pris une tournure bien différente au fil des semaines… « Je devais partir seul, avec une caméra, mon stylo et un appareil photo », explique celui qui a planifié 20 étapes et une trentaine d'interviews. « Mais finalement, un hockeyeur professionnel, par ailleurs cadreur et réalisateur du côté de Roanne (1), m'a proposé ses services ; tout comme un chef d'entreprise choletais, passionné de hockey, m'a proposé de créer un vrai décor de studio, et de me suivre également dans ce périple. »  

Le projet éditorial, déjà ambitieux, est donc passé dans une autre catégorie. Et Sylvain, de l'école de la presse écrite, va explorer son métier d'une autre manière : réseaux sociaux, chaîne Youtube… Et ne s'interdit rien ou presque, pour que la communauté du hockey soit rassasiée et, surtout, s'élargisse. « Comme dans tous les sports, on y rencontre des personnes formidables, des parcours incroyables et il y a des tas d'histoires à raconter. Je vais traiter de hockey, mais aussi de sujets sociétaux, de thématiques périphériques au sport. »

 

Bientôt les Français de l'étranger ?

Ce projet est également une aventure humaine. La petite équipe va même pousser la démarche itinérante jusqu'à imiter un certain Antoine de Maximy et son « J'irai dormir chez vous », demandant aux supporters le gîte et le couvert, dans chaque ville-étape...

La campagne de financement participatif ayant dépassé toutes ses espérances (à J-3 : 15 882 € récoltés, 334 contributeurs), Sylvain a d'ores et déjà planché sur un autre idée en tête : « partir à la rencontre des hockeyeurs et hockeyeuses françaises à l'étranger, en Europe, Outre-Atlantique… J'ai déjà reçu des propositions de Hong-Kong et de Tunisie ! »

En attendant de traverser les frontières, ses aventures, ses récits et ses rencontres dans l'hexagone sont à retrouver dès octobre sur sa chaîne Youtube, « Le Hockey franco ».

 

Fin de la campagne de financement participatif lundi 2 juillet : 
https://fr.ulule.com/hockeyfranco/
(1) 
Fred Figon-Gage est installé du côté de Lyon mais joue à Roanne


Crédit Photos : Crédit photo : Nina Magdas Imprimer