M'identifier | Devenir adhérent
Vous n'êtes pas identifié(e).
S'identifier

Les Photos Cliquez sur les vignettes pour les agrandir
Dernières Publications
Jean-Martin Dutour : « une bouteille de vin ne devrait pas coûter moins de 10 € » Vigneron-négociant en AOC Chinon, Jean-Martin Dutour a été élu en juin président d’InterLoire. Cet homme peu adepte de la langue de bois était l’invité du déjeuner du Club le 2 novembre. Par Ingrid PROUST

À la découverte de l’agro-écologie

Publié par Ingrid Proust le 21/07/2016

Concilier le respect de l’environnement et les résultats techniques et économiques des exploitations agricoles, tel est le principe de l’agro-écologie. Philippe Guilbert, journaliste à l’hebdomadaire Terre de Touraine et adhérent du Club de la Presse Centre-Val de Loire, a organisé début juillet pour les membres du CPCVL une visite de la plateforme agro-écologique de l’Agrocampus de Tours-Fondettes. En voici les axes de recherches.

 Le groupe Fourrages de la Chambre d’agriculture d’Indre-et- Loire et de Touraine Conseil Elevage Laitn produit des références sur la ferme du lycée agricole « Le Grand Barré » à Fondettes sur le thème de l’alimentation des ruminants. Afin de pouvoir nourrir les vaches, les chèvres laitières, les ovins et les bovins viande, en produisant des fourrages en quantité et en qualité suffisante.
 
Ce travail a démarré ici en septembre 2012, suite à des sécheresses qui ne permettaient plus de pouvoir nourrir tous les animaux du département. Aujourd’hui, la situation dans les élevages est de nouveau très tendue. Les stocks sont à zéro voire négatifs quand les éleveurs ont déjà emprunté du foin à leurs voisins. Avec les fortes pluies du printemps, les foins issus des prairies de bord de cours d’eau ne seront pas consommables par les animaux. Les foins des autres prairies auront des valeurs alimentaires très faibles. D’autre part, les fourrages d’été qui ont implanté sont très en retard par rapport à une année normale. Le rendement est donc déjà à la baisse.
 
Dans ces conditions, les travaux qui sont menés sur la ferme du lycée agricole sont très importants pour l’avenir des exploitations et leur pérennité.
 
Cette année l’accent est mis sur l’amélioration de la productivité des surfaces fourragères et des surfaces destinées à l’autoconsommation de céréales et de protéagineux. La stratégie vise à maximiser les processus naturels en utilisant des légumineuses seules ou associées, car elles vont permettre d’améliorer la fertilité du sol et la qualité des aliments produits.
 
Quand l’agronomie rencontre l’élevage
 
Le pôle Fourrages est composé de cinq parties. La visite du pôle doit permettre à chaque éleveur de trouver une solution pour faire évoluer son système fourrager en toute sécurité vers plus de qualité et/ou de quantité. Dans les prairies multi-espèces, 17 mélanges sont testés pour répondre aux différentes productions animales (lait ou viande) et selon les types de sols. Sur ce pôle, une partie des mélanges sont en quatrième année d’exploitation. Pour les semis de l’année, les techniciens de la chambre d’agriculture ont mis l’accent sur les mélanges à base de trèfle violet et de Ray Grass hybride, un mélange intéressant à intégrer dans une rotation avec des cultures.
 
Dans les mélanges céréales et protéagineux, l’objectif est de faire du stock de fourrage riche en protéines tout en ayant un impact positif sur le sol en termes de structure et de production d’azote.
 
La Chambre d’agriculture proposera une nouvelle visite de la plateforme agro-écologique à la mi-mai 2017.

 
 
Crédit Photos : Ingrid Proust Imprimer